Communauté de Communes de l'Ernée

Communauté de Communes de l'Ernée>Bienvenue sur le site de la Communauté de Communes de l'Ernée

La démarche

La saison culturelle de l'Ernée, qu'est ce que c'est ?

Finalité du projet de développement culturel de territoire :

La Communauté de Communes de l'Ernée tend à favoriser l'accès pour tous à une offre culturelle pluridisciplinaire et professionnelle sur l'ensemble de son territoire.

 Les élus communautaires réaffirment la volonté d'une saison culturelle axée sur le spectacle vivant, professionnelle et de qualité, élaborée dans un souci de cohérence artistique, culturelle et territoriale. Deux objectifs accompagnent cette finalité : la diversité de l'offre et son accessibilité.

 

Les priorités dégagées à la mise en place du projet... poursuivent leur développement :


1. La pluridisciplinarité et l'exigence artistique de la programmation

La diversité est un trait de la programmation, une ligne directrice, organisée autour de propositions de théâtre, musique, cirque et danse. La 3'e poursuit l'ambition de faire découvrir la richesse des champs artistiques, leurs déclinaisons et croisements, leur vitalité.

Les propositions de théâtre sont toujours les plus nombreuses, avec le souci de montrer la diversité des formes, les croisements, les déclinaisons qui sont autant de manières différentes de porter une parole ou un texte.

Théâtre, auteurs contemporains et jeune public mais aussi des formes voisines comme la marionnette (avec la participation de la 3'e à la Biennale de la Marionnette ONZE), le théâtre d'objet, le récit et les arts de la parole (temps fort de novembre Raconteurs d'histoires imaginé avec le Prisme).

En danse, les choix de programmation ont l'ambition de montrer au fil des ans la diversité des esthétiques et des langages. Plutôt la danse contemporaine (Dominique Boivin, Montalvo-Hervieu, Pierre Rigal, Cie étant donné, David Drouard, reprise de Jours étranges de Dominique Bagouet) et des artistes proches d'autres disciplines comme le cirque (Mathurin Bolze, Cie Hors Pistes).

En musique, la programmation va peu vers les formes actuelles du fait de l'offre du Festival Au Foin de la rue sur le territoire. La 3'e propose plutôt des musiques du monde (Rona Hartner, Imaz'Elia, Mor Kerbasi, Bajka), du jazz (Gerardo Jerez Le Cam, Paolo Fresu, Ricky Ford), de la musique classique et lyrique (Quatuor Debussy, Opéra de Rennes), et de la chanson (Chloé Lacan, Babel, Raphaëlle Garnier, Robinson et Pascal Parisot en jeune public).

Enfin, chaque année sont programmés deux ou trois propositions de cirque d'aujourd'hui.

 

2. La primauté donnée aux arts vivants : théâtre, nouveau cirque, danse et musique

L'objectif reste de faire découvrir la diversité des champs artistiques et en leur sein, la variété des esthétiques et des sensibilités ; il est aussi de proposer des genres plus rarement diffusés comme le jazz, la danse contemporaine, le lyrique ou la musique classique. Le spectacle vivant reste au centre de la programmation. Des escapades vers d'autres champs, arts plastiques ou cinéma sont possibles selon les occasions et la cohérence donnée par l'implication de nécessaires relais ou partenaires.

 

3. L'accès pour tous à un véritable service public de la culture

La politique tarifaire :

C'est un élément favorisant l'accessibilité ; une politique tarifaire qui demeure basse :

* spectacle tout public : tarif normal 12€ / tarif réduit 7€ ;

* spectacle familial ou forme légère : tarif normal 7€ / tarif réduit 4€ ;

* séance scolaire 4€.

Abonnement : une carte à 8€ qui donne accès aux tarifs abonnés : 9€ au lieu de 12€ et 5€ au lieu de 7€ + le bénéfice du dispositif « Toutes unies, toutes uniques » dans les autres salles départementales.

Exclue pour les spectacles, la gratuité est en revanche de mise pour les actions culturelles de sensibilisation et de formation.

La prise en charge des déplacements de classes sur les spectacles. Pour encourager les enseignants à s'inscrire dans une démarche d'école du spectateur, les classes se déplaçant sur une représentation tout public bénéficient systématiquement du tarif scolaire, quel que soit le tarif du spectacle, et peuvent solliciter la prise en charge du car.

 

Le programme d'actions culturelles :

Essentiel dans le projet de la 3'e, il permet de nourrir un public mélangé et exigent sur le territoire. Elaborées avec les équipes artistiques accueillies, les actions sont menées par les artistes autour des accueils de leur spectacle. Elles ont une double vocation : développer le sens critique, former le regard de spectateur et provoquer la rencontre avec l'artiste, d'une part, et élargir les publics du territoire d'autre part.

 

L'offre culturelle sur le temps scolaire :

La grande nouveauté depuis 2012 est la mise en place du parcours d'éducation artistique et culturelle : Collèges en scène, à l'attention des Quatrièmes (en lien avec le Théâtre de l'Ephémère, les Coëvrons et le Conseil général de la Mayenne).

Concernant l'Offre Culturelle sur le Temps Scolaire, au-delà de l'incitation des enseignants à s'engager dans une démarche d'école du spectateur, la 3'e poursuit le travail engagé depuis 2008. Une présentation de l'offre est faite chaque année en juin réunissant peu ou prou l'ensemble des établissements scolaires du territoire.

 

L'action sociale :

Les collaborations et partenariats se poursuivent avec les structures d'insertion (l'EDI, les associations Agitato, Copainville à Mayenne), du handicap mental (Montaudin, le Bourgneuf, Fougères, Laval...), de la petite enfance (le RAM), de la gériatrie (le CIAS, le CLIC, les maisons de retraites et les foyers logement du territoire).

 

4. La cohérence territoriale

La notion de territoire est omniprésente dans l'action de la saison culturelle. L'enjeu est d'articuler le projet artistique et culturel avec la dynamique de développement local. Veiller à ce que la proposition artistique et l'action culturelle qui l'accompagne s'inscrivent dans la vie locale. Par les spectacles, les résidences, l'action culturelle, les temps d'échanges et les moments de convivialité, les habitants sont invités à circuler sur le territoire autant qu'entre les propositions. Les choix de programmation et la répartition sur les lieux de diffusion, entre l'Espace Clair de lune d'Ernée doté d'un plateau et d'un gradin et les salles polyvalentes des quatorze autres communes, contribuent à l'unicité du territoire.

Pour les élus, dès sa première édition la saison culturelle a été et est un vecteur d'identité essentiel du territoire. Elle renforce et développe les solidarités. Cette action implique une présence forte sur le territoire. Par le temps passé sur chacune des communes pour la préparation puis l'organisation des accueils des spectacles, pour le travail de fond et de terrain auprès des publics, les relations publiques et la diffusion de l'information, par le soin passé à accueillir les compagnies et dans l'effort mis à provoquer la rencontre avec élus et public. La saison par ce travail de proximité est vecteur de lien social.

La cohérence territoriale n'est pas le moindre des axes du projet, et concoure grandement à son développement. Les outils mis en œuvre à cette fin sont indissociables de la dimension artistique (choix de programmation, ambition, accompagnement à notre niveau des équipes artistiques) et de la dimension culturelle (développement et élargissement des publics, sensibilisation, formation, éducation artistique).

 

Quelques illustrations de cette démarche :

La présence d'une compagnie sur un temps prolongé, généralement sur une semaine, avec plusieurs propositions de spectacles, des actions culturelles, des temps de rencontres et d'échanges avec les artistes...

Une compagnie en « compagnonnage » durant toute une saison.

L'organisation d'une mini tournée d'un même spectacle sur plusieurs communes du territoire, l'occasion de faire un travail spécifique sur les publics encourageant sa circulation entre les lieux, pouvant créer des solidarités entre communes...

L'accueil en résidence, artistique ou de création.

 

5. L'ouverture vers des champs artistiques peu présentés

Danse contemporaine, lyrique, musique classique ou encore jazz sont régulièrement programmés. Moins présents sur le département et réunissant un public plus restreint, la 3'e propose des rendez-vous réguliers dans ces genres artistiques et développe des actions autour : avec les adultes, les scolaires, les personnes âgées en établissements, les praticiens amateurs (troupes de théâtre et musiciens), les élèves de l'école de musique.

Pour cela des partenariats spécifiques permettent d'aller plus loin : avec le Triangle Cité de la Danse à Rennes (projet autour de « Jours étranges »), l'ADDM, l'école de musique, l'Opéra de Rennes.

 

6. L'implication des élus et des communes sur la co-organisation des accueils des équipes artistiques, des spectacles, des actions d'accompagnement et de l'information du public

En plus de l'accueil du spectacle sur leur commune, les élus de la commission communautaire culture s'investissent sur l'organisation des spectacles à Ernée qui, du fait d'être la ville centre et de disposer d'un équipement adapté, accueille la moitié de la programmation dont les accueils les plus lourds. Selon un calendrier établi en début de saison à leur demande, les élus s'engagent à participer à l'accueil du public (billetterie, des classes en scolaire) et des artistes, aux montages et aux démontages.

Au-delà du travail en commission, les élus sont donc investis sur le terrain et participent à l'organisation des actions. Leur engagement est aussi la force du projet culturel de l'Ernée par les relais créés, l'effet d'entraînement sur les habitants, la convivialité qui en découle, la connaissance qu'ils ont du projet.

 

7. L'inscription de la saison culturelle de l'Ernée dans le réseau culturel

La 3'e participe régulièrement à des projets partagés : Biennale de la Marionnette, Croq'les mots marmots, Raconteurs d'histoires... Elle collabore avec des institutions et des associations comme Le Triangle Cité de la Danse à Rennes, le festivals Au Foin de la rue, le café Chez Philippe et avec les structures départementales ADDM, Atmosphères, BDM...

Le parcours d'éducation artistique Collèges en scène en est une illustration.

 La 3'e est dans le réseau « Voisinages » de la Région Pays de la Loire, et bénéficie d'un soutien financier de cette dernière. La 3'e vient d'intégrer le réseau PCGO (Partenaires Culturels du Grand Ouest).